On n’est pas aux pièces

78.2K soit toujours IMC 27.

Cela m’enlève une épée de Damoclès du style : si tu ne bouges pas, tu grossis et tu grossis et tu grossis. Si je ne bouge pas, j’ai moins faim, donc je mange moins. Donc les choses s’équilibrent d’elles-mêmes.

Ce qui ne veut pas dire que je fais un plaidoyer pour la sédentarité, et je reste convaincue de la phrase clé de mon nutritionniste : « La clé de la stabilité, c’est l’activité physique ! ». Il parle bien sûr à long terme. Mais le fait que ça ne soit pas à six mois près est très rassurant.

2020_07_20

Vulnérable et stable

Comme dit la merveilleuse chanson ci-dessous :

I’ve seen the needle and the damage done
A little part of it in everyone
But every junkie’s like a settin’ sun.

En cette période critique, même ceux qui en doutaient encore se savent vulnérables, fragiles, sensibles, anxieux, humains quoi.

J’ai parfois été bien tendue quand j’ai du sortir en pleine crise, j’ai culpabilisé de ne pas être assez concentrée en télétravail, je me suis demandé à quoi ressemblerait ma retraite si je m’ennuyais déjà au bout de deux mois, j’ai eu peur de grossir à cause de l’inactivité forcée. Et pourtant l’IMC 27 me sourit toujours.

Nos peurs de l’avenir nous habitent en permanence, et si souvent pour rien. Pour autant, elles restent. Plein de tendresse à ceux et celles qui ont encore envie de me lire.

courbe_2020_05_30

 

Début de stabilité ?

Bonjour,

Malgré la sédentarité forcée, je semble me stabiliser depuis septembre dernier, soit 7 mois, à l’IMC 27. Je vais raisonner en IMC encore une fois, car une personne qui a un poids stable varie toute l’année dans une fourchette de 3 kilos, selon son hydratation d’abord et un certain nombre d’autres facteurs.

L’IMC 27 pour une personne de ma taille (1.69 m), c’est 77 à 80K. Or, je suis à l’IMC 27 depuis 7 mois.

Voilà donc mon objectif de stabilité. Pour moi, la stabilité se joue sur 2 ans minimum. Donc je prends acte pour septembre 2021 et je bois un Spritz pour fêter la stabilité si je suis encore à l’IMC 27. La courbe de surpoids, donc entre normalité et obésité modérée s’étend elle sur 14K, bien trop large pour établir une fourchette de la stabilité. Et je suis au milieu, avec mes 7 kilos de trop.

poids_2020_04_11

Je suis toujours effarée quand j’entends cette expression : ‘les personnes en obésité ou surpoids’. Obésité ou surpoids ? Le surpoids, c’est 1K de trop, l’obésité modérée environ 30K, et l’obésité massive 50K de trop… Est-ce que ça a le moindre sens statistique de mettre dans le même panier 1K et 30K de trop ?

Sur cette maladie chronique de l’obésité vous savez, celle qui n’est pas une maladie de la volonté, mais essentiellement une maladie du métabolisme, le curseur de la faim étant cassé -que ce soit pour une raison physique ou psychologique au départ n’y change plus grand chose- quelques chiffres.

  • 16% d’obèses tout confondu (IMC >= 30). Il y a 4 stades d’obésité, dans l’ordre, modérée, sévère, morbide et massive.
  • 50 000 opérations de chirurgie bariatrique chaque année (à laquelle sont essentiellement éligibles les gens en situation d’obésité morbide donc IMC >= 40 et massive donc IMC >= 50)

Le paradoxe, d’ici quelques années, si rien ne change au niveau thérapeutique, c’est qu’on aura toujours plus de gens en obésité dite modérée ou sévère, comprise entre 30 et 40, pour laquelle on n’a aucune solution efficace, mais une vraie baisse des gens en obésité morbide ou massive.

 

 

 

4 ans de sleeve

Hola !

Eh oui, je vous apostrophe du salut espagnol, car l’Espagne vient de rejoindre le record mondial italien : la barre des 1 mort pour 10 000  habitants depuis le début d’épidémie de Covid. Si l’on transpose, la ville de Créteil, 90 000 habitants perdrait 9 personnes.

Sinon, j’ai cru comprendre que les anglophones n’utilisent pas le terme de confinement, et moi non plus, car ce que nous vivons n’a rien d’un confinement, ce mot est très exagéré donc faux. « Rester à la maison » suffit.

Bon, bilan du « On reste à la maison » – semaine 2 : un couple qui s’entend bien dans 45 m2 et qui s’apprête à devoir vivre ainsi 6 à 8 semaines au mieux. On essaie de danser 3 fois par semaine, moi parce que je suis obèse à vie, Monsieur parce qu’il ne veut pas perdre trop de muscle. L’autre jour, avec ma façon de danser en mode bourrin, je me suis fait mal au dos, lol, mais je vais reprendre. Appétit stable, je fais attention à manger aux repas (qui ne sont pas bon car conserves à répétition), à goûter et à manger mon dessert le soir. Ma faim s’est adaptée à l’activité réduite et du coup, le grignotage me tente moins que la semaine 1. Poids stable (7K de surpoids par rapport à l’IMC). Je commence à croire à la stabilité ! Ce qui ferait une reprise de 10K sur 2 ans par rapport à mon plancher de poids post-operation.

Mon anniversaire des 4 ans est dans 3 jours pile ! Je fêterai ça avec ma copine  de sleeve dès que je pourrai retourner dans les restaurants. Je rêve d’un petit restau japonais avec elle comme à mes 3 ans – et ses 2 ans, vu qu’elle s’est fait opérer le même jour, hasard quand tu nous tiens…

Portez-vous bien, s’il vous plaît. please

2020-03-28

 

Choose it !

Bonjour tout le monde !

Je commence par mon slogan favori du moment : Rester confinés, c’est rester solidaires ! Plutôt paradoxal n’est-ce pas ? Je vous souhaite de bien profiter de cette période très spéciale, et d’abord en vous disant que nous vivons une période historique, dont nous nous souviendrons toute notre vie. Whatever happens to you, choose it ! D’autant que si j’en crois les spécialistes, sauf bonne surprise médicale, nous en sommes pour 6 semaines minimum de confinement, alors autant prendre tout de suite de bonnes habitudes. Nous vivons à 2 dans 45 m2 à Paris, avec mon mari et sommes tous les deux en télétravail. Déjà, je viens de calculer que c’est 1/2H de marche par jour ouvré que nous ne faisons plus, si je cumule nos marches vers le métro aller-retour et notre petite marche vers la cantine. Et donc, la première semaine, sous le coup de la nouveauté, ça a donné ça.

couch

Et tandis que j’avais bien repris mes 3 marches d’1H chaque semaine… ben là… stop. Et j’ai donc décidé aujourd’hui d’adopter un plan B. Je mets de la musique disco ou new beat ou hard rock, bref, n’importe quoi qui me donne envie de danser, et je danse une heure, dans mon salon, 4 fois par semaine (oui, faut rattraper la 1/2H de chaque jour).  Merci Stromae d’exister, et tu reviens quand tu veux, cher grand artiste !

Sinon je vais gonfler très vite. 79.2K ce matin. Pour le moral et la santé physique.

Pour le reste, je sais m’occuper l’esprit sans problèmes. Séries Netflix, docus intelligents, auto-formation… J’ai toujours su, surtout depuis Internet, m’occuper, avoir une vie sociale virtuelle intense avec des gens, inconnus IRL certes, mais avec qui j’échange passionnément sur des centres d’intérêt commun et que je finis par avoir l’impression de très bien connaître, le miracle des forums. Solitude et ennui, je ne sais plus ce que c’est.

Demain ? OSEF !

Allez savoir pourquoi, hier matin, je flirtais avec les 80K (79.8) et bien sûr j’ai fondu en larmes en voyant taper à ma porte ce spectre des 80K. Ca m’a fait la même impression que si j’étais à mon procès, à l’énoncé du verdict et que j’entende « L’accusée est-elle coupable ? Oui. C’est pourquoi elle prendra 8 ans ferme sans possibilité de libération conditionnelle. »

Pour autant, c’était LE jour où Monsieur et moi avions choisi d’aller me rechercher une alliance à ma taille. Vu les prix – pour notre amour, on ne veut pas en dessous de Cartier – il fallait que j’attende la stabilisation, ou du moins une relative stabilisation.

Je n’ai pas hésité sur le modèle, le modèle le plus classique en or rose comme mon mari. Mais j’ai hésité sur la taille, choix très difficile. 52 ou 53 ? A la fin, j’ai tranché sur la plus large, je serai toujours obsédée par la peur de regrossir, à vie, je pense. Etant très courageux, nous n’avons pas cillé au moment de l’annonce du prix, lol. En 6 ans, l’alliance a pris 300 euros ! Le cours de l’or, s’est-on dit.

Mon mari a ensuite trouvé les mots pour me réconforter, et m’a dit en substance : 1) C’est sûr que tu ne te sentirais à l’abri que si tu pesais dans les 75K. 2) Mais tu ne sais rien de ce qui se passera demain, dans 5 ans, dans 10 ans etc. Alors ne te gâche pas la vie aujourd’hui pour un avenir dont on ne sait rien.

Ce matin, je me re-pèse et je fais 78K… et j’ai une superbe alliance avec pour gravure intérieure nos bientôt 11 ans d’amour.

Conférence du Gros

Bonjour,

Avec une copine, on est allées à la conférence du Gros (groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids) le samedi 23/11/2019 à Paris. Ca dure une matinée et ça se passe dans le cadre d’un amphi de la très belle école de Médecine rue… de l’école de Médecine.

La vidéo de la conférence vient d’être mise en ligne ces jours-ci.

Titre « Du régime à l’addiction, après le désamour, comment reconstruire la confiance ?

Les intervenants étaient tous très intéressants comme d’habitude, le débat aussi.

Combien on mange ?

Bonjour,

Avant d’être opérée, je me demandais vraiment ce que je pourrais manger à long terme, notamment, je m’inquiétais d’être une « bec et miettes » au repas, au restaurant, lors des fêtes.

C’est pourquoi je souhaite vous montrer la quantité que je mange. Le petit déj est normal, le repas de midi est léger car la faim est légère, le goûter est indispensable du coup, constitué d’un yaourt aux fraises et d’un pain rond, et le soir quand j’ai faim, sans entrée, sans boire, et sans dessert, et que le plat est pourtant assez gras, voilà la photo, je n’ai laissé que les os…

assiette_poulet

Donc c’est la normalité, pas d’excès bien sûr, en tout cas pas en une fois. Après presque 4 ans bien sûr, ça n’a pas commencé comme ça. Mais puisque l’on reprend un poids relativement normal, eh bien, on remange normalement, pas de magie. Si j’ai envie de manger du fromage ensuite et/ou un dessert, il me faut attendre une heure au moins… et la prise alimentaire de la journée est finalement tout à fait normale. C’est juste un peu plus fractionné qu’auparavant.