73.3

Stop, please stop ! Stop, stop, stop… 😦

Publicités

22 mois post-op

Bonjour,

72.8K ce matin, toujours pour 1m69. Surpoids de 2K par rapport à l’IMC. Rien de bien inquiétant… si ça s’arrêtait là. Et tout est dans ce « si ». Il faut bien reconnaître que j’y pense en permanence, en tâche de fond. Un bout de moi prie avec ferveur pour que mon poids d’équilibre se stabilise à 73K, après 5K de reprise… Par ailleurs, j’ai tendance à grignoter, quand l’anxiété gagne du terrain, et ces temps-ci, j’avais bien quelques soucis et donc de l’anxiété… Ca s’appelle la vie en même temps, ces soucis petits moyens ou grands, qui vont, viennent, font un petit tour et puis repartent jusqu’à la prochaine fois. Tout le monde grignote un peu quand l’anxiété gagne du terrain, c’est une question de quantité grignotée.

Comme j’angoisse un peu, j’ai préféré contacter les diététiciennes de la Salpêtrière pour bénéficier de quelques conseils. Rendez-vous pris pour juin. 4 mois de préavis, elles sont débordées. Mais bon, ça n’est pas une urgence non plus.

Sinon, cet après-midi, je vais racheter soutiens-gorges, un pantalon et un chemisier avec une taille de plus, 5 kilos, c’est une taille de plus. Et il me faut un pantalon 44 maintenant. A priori, j’ai encore droit aux magasins « ordinaires », du moins je l’espère. Allez, je ferai une photo dans le mois, car je suis toujours très contente de ma silhouette.

mois22

Ménopause

En septembre 2016, j’avais mes dernières règles. Un an plus tard, un an sans règles, c’est la définition très précise de la ménopause. En septembre dernier, on a même bu un coup avec mon mari pour fêter ça ! 1976-2016 : 40 ans de règles douloureuses, ça coûte cher la fertilité, si tant est que j’aie jamais été fertile, je n’en ai aucune idée en fait, n’ayant jamais programmé d’enfants dans ma vie. Je devais héberger environ 500 ovules. Je dirai que les signes (discrets) de la péri-ménopause me sont apparus à 45 ans, donc 6 ans de péri-ménopause, avec des règles irrégulières, avec des cycles qui passent leur tour parfois, et des bouffées de chaleur. Rétrospectivement, je peux dire aussi avec des périodes d’insomnie, que je ne mettais pas sur le compte de la péri-ménopause… à tort me dis-je maintenant. C’est un sacré chamboulement hormonal cette affaire.

Bref, avec la ménopause bien établie, je pensais que les choses allaient s’arranger, et c’est exactement l’inverse. Les bouffées de chaleur ET l’insomnie sont à leur comble depuis 2 mois. Aussi je bénéficie maintenant d’un traitement hormonal de substitution (THS) – Merci ma gynécologue ! Le matin, je m’applique sur les bras ou les cuisses 2 doses de crème à l’oestrogène (Estreva) et le soir, j’avale une capsule de Progestérone (Estima 100mg). C’est moi qui ai la main sur le dosage avec la consigne suivante : « Si vos symptômes ne passent pas, augmentez la dose à 3 doses d’oestrogène. Si vous avez les seins un peu douloureux et tendus, baissez la dose à 1 dose d’oestrogène. Pour affiner sur le long terme, si vous êtes entre 2 doses, alternez un jour telle dose, un jour telle dose + 1 etc. » Ce qui me plaît beaucoup moins, c’est que la gynéco n’a pas pu s’empêcher de me prescrire de l’homéopathie une fois par semaine pour lutter contre les bouffées de chaleur. Moi « Le problème, c’est que je ne crois pas du tout à l’homéopathie ! » Elle « OK, mais ça, ça marche, sur les bouffées de chaleur, ça marche nickel. » Grrrrrr… quelle foutaise ! Ma généraliste, ma gynéco ? Existe-t-il encore sur Terre un médecin qui a fait 10 ans d’études et qui refuse l’escroquerie de l’homéopathie ?  A Paris, je ne trouve pas. Si vous avez des tuyaux, je suis preneuse. Bonne fille, je vais quand même essayer 6 mois pour dépasser l’effet placebo.

Pour revenir aux vrais médicaments, depuis 3 jours seulement que je me traite, j’ai déjà récupéré un bien meilleur sommeil. L’effet est immédiat ! J’en arrive au problème qui m’occupe ici : le THS fait grossir… de 1K à 1K5 m’a dit la gynéco, pas davantage. Bon, on verra si je suis dans les statistiques des femmes ordinaires (en matière de métabolisme, je sais déjà que je ne suis pas dans la moyenne). Ca introduit encore de l’insécurité dans une courbe de poids qui est à la reprise en ce moment, reprise normale et statistique mais reprise quand même, et tant que je ne me stabilise pas, oui, j’ai peur que la sleeve n’ait servi à rien, crainte naturelle. Mais crainte n’est pas réalité, penser seulement n’est pas vivre. En attendant, 72K ce matin. J’ai repris 4K depuis mon poids le plus bas. Dans un monde idéal, je me stabilise à 72 et je suis heureuse. Et ça va sans le dire, mais ça va mieux en le disant, le régime n’est pas une option, ne le sera plus jamais. Bouger mon corps à hauteur d’une activité physique douce à moyenne, oui. Aujourd’hui je reprends la salle de fitness. Et je mange à ma faim, juste à ma faim, rien qu’à ma faim, tout à ma faim. Je respecte cette sensation vitale.

janvier2018

Résolutions 2018

71K ce matin à 21 mois post-op, IMC normal (plafond du normal).

Petit bilan quand je vois ma courbe de poids : je suis restée 4 mois à un plancher de 68K, puis je suis remontée à 71K très vite… pour m’y stabiliser. Le hasard fait que 71K, c’est l’IMC statistique sans surpoids. Après, ce sont des kilos de surpoids. Cependant, je ne compte rien faire de plus. Nous verrons où mon métabolisme me porte, ce n’est pas moi qui décide. Je me donne juste comme objectifs de ne pas prendre de psychotrope autant que faire se peut, et de maintenir un niveau satisfaisant d’activités sur le long terme (2 ou 3 fois 1H de cardio par semaine). A priori, mon métabolisme ne fait pas n’importe quoi si j’évite la sédentarité et les psychotropes. Sous réserve que ma psychologie n’exige pas autre chose. Bref, on ne sait pas de quoi demain est fait, concentrons-nous sur aujourd’hui et oublions cette période de voeux qui cherche à prédire l’année. Ca n’a aucun intérêt, pas plus en janvier, qu’en juin. Seize the day.

21mois

Petit Bambou

Je me dois de rectifier (et de développer) une information du dernier article :

Côté psy, toujours, je recommande chaudement cette application gratuite pour pratiquer 10 minutes de pleine conscience tous les jours, elle est parfaite. Il y a des années que je connais les bienfaits de la pleine conscience, mais avec cette appli, je la pratique au quotidien, et c’est cela qui compte.

https://www.petitbambou.com/

D’abord, parce qu’elle n’est gratuite que pour les 8 premières séances, partie découverte.

Après, on apprend qu’elle coûte 5 euros par mois, ou 60 euros par an, ou… 20 centimes la séance quotidienne, puisque le but est un peu de s’accorder cette pause quotidienne de soi à soi. Je me suis donc abonnée. Cela reste un excellent travail, la partie 2 dure 15 minutes par jour. Je ne suis pas d’accord avec leur vocabulaire « méditer », qui laisse à penser qu’on cogite un max pendant la pause, alors que c’est très exactement l’inverse. Je préfère appeler cela ma pause ou ma séance de pleine conscience (mindfulness en anglais). J’insiste pour ceux qui pensent que c’est la culture bouddhiste et donc religieux : Oui, cela en provient, mais non, ce n’est pas religieux et c’est au contraire très matérialiste. Se recentrer naturellement sur son corps, sa respiration, le fait que l’on est un animal vivant et remettre toutes les sollicitations extérieures, tous les perpétuels commentaires de notre esprit au vestiaire, l’espace de cette merveilleuse pause. Pour le reste, j’ai la même conception qu’eux de la pleine conscience et de ce à quoi elle sert.

20 mois

Monsieur et Madame aux Noces de Diamant (oui Diamant ! 60 ans) de mes parents. Quand on est amoureux, on rêve tous d’en faire autant.

kassyl

20 mois et 72.2K. La reprise de poids se confirme. Je garde confiance et surtout je ne perds pas le cap : continuer l’activité physique régulière (2 à 3 séances hebdo d’1H en salle de fitness) pour me maintenir. On reste à 43 kilos de perdus, Dieu que c’est bon quand j’ai des étages à monter de ne plus les porter. Maintenant, si je parvenais à 74 kilos, j’appellerais une diététicienne de l’E3M pour lui demander de l’aide, et en particulier Audrey, car je la kiffe Audrey, et si je dois faire quelques efforts à table, il faut que je pense à quelqu’un que j’aime bien. Mais nous n’en sommes pas là.

J’ai eu une merveilleuse nouvelle cette semaine : mes Gamma GT sont redevenus parfaitement normaux, ouf. Pas d’hépatite B ou d’ablation de la vésicule biliaire en vue. Ca m’a soulagée plus que prévu, c’est bien la preuve que j’avais mis mes angoisses sous le tapis, comme d’habitude. La thèse de ma généraliste était la bonne : prise de Doliprane (ou n’importe quelle marque de Paracétamol) à haute dose (3g par jour) sur 2 ou 3 semaines à cause d’un gros rhume = mes enzymes du foie paniquent et éliminent très mal. Dorénavant, en cas de rhume, je modère ma prise de Paracétamol et surtout, j’entame en parallèle une cure (tenez-vous bien) d’ampoules de jus de radis noir. C’est dégueulasse, mais excellent pour aider le foie à éliminer.

Côté psy, cela fait 2 mois que j’ai arrêté l’Effexor et je pense que je suis sortie de l’effet rebond du genre « envie de rien faire ». Ce week-end, le programme est chargé, chargé de choses agréables, mais très chargé… On verra si je tiens.

Samedi

  • 1h de salle de fitness
  • 2h d’enseignement (j’ai trouvé un étudiant qui me paie pour le soutenir à son DUT informatique)
  • Balade aux Champs Elysées (sans le marché de Noël, juste pour les illuminations)

Dimanche

  • 1h de salle de fitness
  • Balade au Parc avec une amie et son joli bébé fille de 5 mois puis goûter

Ca a l’air d’un week-end de loisirs banal et normalement rempli pour vous sans doute, pour moi, c’est énorme. Juste énorme. Je préfère la bulle, la grosse bulle ! Mais bon, voilà, il faut que tout se fasse.

Côté psy, toujours, je recommande chaudement cette application gratuite pour pratiquer 10 minutes de pleine conscience tous les jours, elle est parfaite. Il y a des années que je connais les bienfaits de la pleine conscience, mais avec cette appli, je la pratique au quotidien, et c’est cela qui compte.

https://www.petitbambou.com/

Côté psy, j’arrête de voir ma psychologue et je mets un stop à ma thérapie ICV (intégration du cycle de la vie). J’en suis satisfaite, je crois que ça m’a apporté bien des choses, et que les bienfaits n’en sont pas terminés, mais c’est cher, ça a duré deux ans, et une thérapie brève, pour moi, ça ne doit pas dépasser 2 ans. Maintenant, si un jour je me sens mal, je sais que je retournerai chez cette psychologue. Si vous voulez ses références, c’est par mail privé, et elle exerce vers le métro Daumesnil.

Côté esthétique, des choses ont changé. Pas ce que certain(e)s m’avaient prédit, mais des petites choses ont changé : Je garde mes cheveux blancs, que j’aime, mais j’ai payé pour blanchir mes dents (qui tiraient sur un jaune… jaune quoi, beurk). Pour 400 euros chez mon dentiste, en toute sécurité et à mon rythme, je pratique des séances d’éclaircissement définitif. J’en suis très contente. Côté vêtements enfin, c’est un vrai plaisir d’aller faire des emplettes et de prendre juste ce qu’on aime, pas ce dans quoi on rentre. Ca change absolument tout. On choisit son look, vous vous rendez compte ce que perdent les gros, non à cause de leur poids, mais à cause des grossistes en vêtements, qui sont surtout des gros cons : le droit de se saper comme on veut ! Vive la liberté ! edit : Pour les femmes et les hommes en obésité massive, j’ai heureusement fini par trouver une solution : la marque Ulla Popken, marque allemande, qui est spécialisée dans les vêtements jolis et modernes à prix ordinaires à des très grandes tailles. Parce que l’affirmation de soi passe bien évidemment aussi par les vêtements et le look en général.

https://www.ullapopken.fr

Bien sûr, c’est de l’information, pas de la publicité rémunérée, cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant.

Maintenant, me reste un problème à régler ces temps-ci : dormir sans Lexomil. Je vais voir avec ma généraliste comment faire. Le but étant de me passer de tout psychotrope, si c’est possible. Sinon, je reviens à un anti-dépresseur Effexor 37.5, qui me suffit sur le long cours.

Allez, je conclue sur ma courbe de poids, qui ne me résume pas, loin s’en faut, mais qui est une projection comme une autre. Et à tous les compagnes et compagnons d’infortune qui me lisent parce qu’ils ont fait ou vont faire une chirurgie gastrique, je vous embrasse très fort et vous souhaite plein de bon courage et de bonne fortune. J’ai conscience d’avoir eu une chance extraordinaire, et il me semble que c’est ce que ressentent vraiment beaucoup de gens qui sont passés par là.

m20

Ah et puis je remets ici le lien vers mon blog de sleeve préféré, Pat le Belge, vivant à Paris, qui a perdu dans les 80K avec une sleeve de 19 mois : Il a un succès phénoménal son blog, et c’est bien mérité !

http://sleevechroniques.canalblog.com/archives/2017/11/21/35885578.html

Fitness

Bonjour,

En ce bilan des 19 mois, je vais me focaliser sur la nouvelle mesure que j’ai prise pour ne pas regrossir : fréquenter régulièrement une salle de fitness.

Elle est à 5 minutes à pieds de chez moi, j’y vais 3 fois par semaine, vers 13H grosso modo, les mercredi (car j’ai la chance d’être en télétravail ce jour-là), samedi et dimanche. Plus question de me demander l’impossible : faire du sport quand je sors du travail totalement vidée vers 18H, qu’il fait nuit, qu’il fait froid, et que la seule chose qui me tende les bras, c’est mon canapé douillet. Avec cette salle et ces horaires, tous les feux sont au vert pour que j’y aille facilement. Ca fait 6 semaines que je m’y tiens, Hamdoulilah ! Côté calories (c’est le côté énergie qui m’intéresse), je consomme environ : 84Kcal pendant les 20′ de marche à 6km/H, puis 100Kcal pendant les 20′ de vélo, puis 130Kcal pendant les 20′ de vélo elliptique (traduire quasiment jogging sans les chocs). Total séance : 314Kcal. Bon c’est quoi ça ? Ben, en matière d’apport, ça serait à peu près ça, avec la noisette de beurre qui va bien :

pates

Alors bien sûr, comme après ou avant le sport, je mange à ma faim, comme toujours, ça veut dire que j’ai un peu davantage d’appétit et ça ne veut pas dire que je fonds à vue d’oeil, ni d’ailleurs que je fais ce sport pour maigrir. Je fais ce sport pour ne pas regrossir, ou limiter autant que faire se peut une reprise de poids. Et là, c’est davantage une histoire de long terme : si mon corps est globalement plus musclé, plus tonique, d’abord c’est excellent pour ma santé, ensuite, ça veut dire que mon métabolisme de base consomme davantage pour fonctionner, même au repos, même la nuit. Et c’est bien un des fondements de mon problème, mon métabolisme de base. Il y en a trois en gros : j’ai un métabolisme bas + je mange pour calmer mes émotions + je ne pratique pas un sport régulier. C’est le carrefour de ces 3 facteurs qui m’ont fait devenir obèse massive. La chirurgie a bien ajouté un bon petit frein physique, mais je ne compte pas que sur lui, ce serait naïf.

Combien ça coûte, la salle de fitness ? 40 euros par mois. Ce qui me ramène la séance moyenne à 3,30 euros. C’est un vrai budget. La salle est agréable (voir photos). Il y a même une terrasse dehors pour souffler, j’apprécie beaucoup. Les foules ne s’y bousculent pas aux heures où j’y vais. Je ne fréquente que la partie cardio-training (salle du haut). Pour l’instant, les séances collectives ne me tentent pas du tout, mais mon forfait me donne le droit d’y accéder, ainsi qu’au sauna. Mon mari s’est inscrit aussi, et s’y rend 2 fois par semaine avec moi. Lui, c’est plutôt course à pied, puis en bas, appareils de muscu bras et jambes, puis remonte avec moi conclure sur le vélo.

toitsolarium

 

Mon poids se stabilise à 71K, ce qui me rassure. Côté santé, sur les problèmes de Gamma GT qui étaient montés à 100, puis sont revenus à 50, on refait un test dans un mois, pour voir s’ils retombent à 36 (auquel cas tout est normal pour une femme) ou s’ils restent trop élevés. L’hypothèse la plus probable (de ma généraliste comme du professeur Oppert) est la suivante : avant ma prise de sang, j’avais pris 3 semaines de Doliprane à très haute dose (2 à 3 g par jour) à cause d’un gros rhume, et Doliprane est parfois très difficile à éliminer pour le foie. Je l’utiliserai avec plus de parcimonie dorénavant ! A bientôt, car lundi, nous partons pour dix jours en voyage en Russie (Saint Petersbourg puis Moscou), retour aux sources pour mon mari. On piaffe d’impatience, cela fait 3 ans qu’on en parle !

fitness